21 avril 2022

Rénover en biosourcé : des travaux énergétiques éco-responsables

Artisans Dorémi qui isolent la toiture avec de la laine de bois

Comme de plus en plus de français, vous souhaitez entrer dans une démarche éco-responsable pour les travaux énergétiques de votre maison, et vous pensez à rénover en biosourcé ? Gain de confort, baisse des factures de chauffage, démarche écologique… Les artisans sont de plus en plus nombreux à travailler avec des matériaux biosourcés. Mais par où commencer ? Que faut-il savoir sur les isolants biosourcés avant de se lancer ?

Moodboard des isolants pour rénover en biosourcé

Rénover en biosourcé, comment ça marche ?

Rénover en biosourcé, c’est faire ses travaux de rénovation énergétique avec des matériaux sains et écologiques, qui permettent de réaliser des économies sur vos factures tout en contribuant à la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Voyons ensemble les caractéristiques des matériaux biosourcés.

 

Qu’est ce qu'un matériau biosourcé ?

Les matériaux biosourcés sont issus de la matière organique renouvelable (biomasse), d’origine végétale ou animale. Ils sont entièrement ou partiellement fabriqués à partir de matières d’origine naturelle et comprennent à la fois des matériaux comme la fibre de bois, le lin, le chanvre, le liège ou encore la laine de mouton.

Par extension, les matériaux issus de la filière du recyclage peuvent être considérés dans la catégorie “biosourcé” car ils participent également à réduire l’impact environnemental du matériau. Plusieurs déchets peuvent ainsi être recyclés : déchets de papier et de carton (ouate de cellulose), coton issu de la collecte des vêtements, des déchets utilisés pour l’isolation thermique.

Les matériaux géo-sourcés sont également intéressants pour un projet à faible impact environnemental. Cette catégorie regroupe les matériaux issus de ressources d’origine minérale comme la pierre ou la terre crue.

Schéma du cycle de vie des matériaux biosourcés d’origine végétale

Pourquoi utiliser des matériaux biosourcés dans sa rénovation ?               

Rénover en biosourcé, c'est répondre aux enjeux du développement durable. Les matériaux biosourcés ont une empreinte environnementale favorable lorsqu’ils sont peu transformés. Les matériaux biosourcés d’origine végétale ont même un bilan carbone négatif car ils stockent le carbone pendant leur croissance (origine végétale) . Dans certains cas, les matériaux biosourcés permettent également le développement économique des territoires, car ils sont issus de matériaux de proximité.

Outre leurs avantages environnementaux, les matériaux biosourcés apportent également un gain de confort au logement. Par exemple, une chambre en comble aménagé se réchauffera moins vite l’été avec des isolants biosourcés en murs et toitures qu’avec des isolants minéraux (laine de verre ou laine minérale).  Les isolants biosourcés participent également au confort des espaces intérieurs : hygrothermique, ressenti / qualité des ambiances… (cf. interventions de Samuel COURGEY, les matériaux biosourcés en rénovation performante).

 

Que puis-je rénover en biosourcé dans ma maison ?

Les isolants biosourcés existent sous des formats semblables aux isolants non-biosourcés : rouleaux, panneaux, vrac, ils peuvent être mis en œuvre dans toutes les parois du logement. Ainsi, pour rénover en biosourcé, les murs peuvent être isolés par l’intérieur ou par l’extérieur grâce à des isolants biosourcés. C’est également le cas de la toiture, des combles perdus ou même encore du sol ! Attention, certains matériaux sont plus adaptés que d’autres pour votre projet, notamment s’il existe un risque de condensation de vapeur d’eau dans votre mur (oui oui ça arrive souvent mais vous ne le voyez pas, car les isolants peuvent se charger en humidité puis sécher). Ne vous inquiétez pas, les artisans sauront choisir l’isolant le plus adapté pour votre projet de rénovation performante. 

Pour aller plus loin, il est également possible d’utiliser des matériaux naturels sur d’autres postes de travaux :  dans vos menuiseries par exemple, ou encore dans les ossatures des doublages, avec du bois au lieu du métal.

 

Quels sont les critères environnementaux à prendre en compte ?

Chaque région française possède ses propres ressources selon le climat et les propriétés du sol.

La fabrication de matériaux biosourcés permet de développer des filières économiques locales, en dynamisant les territoires, en créant des emplois et en valorisant des savoir-faire régionaux.

Rénover en biosourcé, c’est aussi contribuer à diversifier et à augmenter les revenus des agriculteurs, des éleveurs et des sylviculteurs, faciliter les circuits courts et réduire l’empreinte carbone liée au transport. Par exemple, certaines ressources, telles que la paille et le chanvre, sont disponibles en France en grande quantité. L’utilisation de matériaux issus du recyclage participe également au développement de structures locales et parfois d’insertion (comme l’isolant métisse notamment).

Paille qui servira à l’isolation des maisons

Il faut donc s’intéresser à leur provenance, mais également à leur composition. En effet, tous les matériaux biosourcés ne sont pas nécessairement à 100 % naturels et sans impact pour l’environnement. Ils peuvent contenir des additifs chimiques en proportions variables ou avoir été transportés sur de longues distances.

Pour l’heure, aucune échelle de référence n’a pu être mise en place pour classer ces produits.

Il existe une étiquette qui signale le niveau d’émission de COV (composés organiques volatils) des produits de construction et de décoration (isolants, revêtements des murs, sols ou plafonds, vernis, colles, adhésifs...). Cette étiquette classe les émissions de COV de A+ (très faibles) à C (très fortes). Soyez attentifs à ces étiquettes lors de l’achat des matériaux si vous souhaitez rénover en biosourcé.

Étiquette des émissions de COV dans l’air intérieur

Pour en savoir plus sur les labels et les certifications des isolants, vous trouverez des informations dans la librairie de l’ADEME.

 

Les matériaux pour rénover en biosourcé de façon performante

Dans la jungle de la rénovation, il est parfois difficile de se repérer. Voyons ensemble quels sont les matériaux qui peuvent vous permettre de rénover en biosourcé votre maison efficacement.

 

Quels sont les isolants thermiques biosourcés ?

La laine de bois ou fibre de bois

Ce matériau est obtenu par le défibrage de chutes de bois ou d’arbres autrement inexploités. C’est un isolant écologique assez populaire en France pour rénover en biosourcé ! Il est aussi hygroscopique (= qui absorbe l'humidité de l'air).

Rénover en biosourcé avec de la laine de bois

La ouate de cellulose

Elle est fabriquée à base de papiers journaux recyclés auxquels sont ajoutés des adjuvants. On la trouve en panneaux ou en vrac.  Elle est très couramment utilisée pour isoler le plancher des combles perdus.

La laine de chanvre

Cet isolant est issu des chènevottes, obtenues après le défibrage de la plante de chanvre. C’est un matériau léger, durable et solide. On le trouve sous forme de rouleaux, panneaux semi-rigides ou en vrac. Elle peut être associée à d’autres matériaux biosourcés comme la ouate de cellulose.

Panneaux de laine de chanvre

La paille

Dans la construction, c’est la paille de blé qui est majoritairement utilisée, notamment en France. Il existe d’autres types de paille qui sont employées comme le triticale, l’orge, le riz et le seigle. C’est une ressource locale, qui met en valeur les circuits courts.

Quelques chantiers d’isolation des murs par l’extérieur émergent ces dernières années avec des bottes de paille. Cet isolant peut également être posé sur une dalle béton de combles perdus.

Le liège expansé

Le liège expansé est issu de l'écorce du chêne-liège. Il est récolté sans devoir abattre l'arbre. Il a une très bonne résistance à l’humidité ce qui lui permet d’être posé à l’extérieur et enterré (isolation des fondations).

Panneaux de liège expansé

Le lin

Les isolants en fibres de lin sont issus de la plante de lin qui peut mesurer plusieurs dizaines de centimètres. Ce matériau est utilisé principalement dans la fabrication de panneaux semi-rigides pour l'isolation rapportée entre ossatures, éventuellement en composition avec d'autres matières comme le chanvre et la laine de mouton.

Les fibres de textile recyclé

L’industrie du textile est l’une des plus polluantes au monde. Il est possible cependant de recycler les vêtements et les textiles qui ne sont plus utilisés et de les transformer en isolants sous forme de panneaux ou de rouleaux, ou bien en vrac pour  rénover en biosourcé.

Rénover en biosourcé avec du textile recyclé

Et il en existe beaucoup d’autres !

Retrouvez-les dans la librairie de l'ADEME, "quel isolant pour quel usage ?”, les isolants biosourcés.

 

Les matériaux biosourcés sont-ils plus chers ?

Les matériaux biosourcés ont la réputation d’être plus cher. Or, ce n’est pas toujours le cas ! La ouate de cellulose (soufflée) est l’un des isolants les moins chers du marché. Si certains  matériaux biosourcés restent plus chers à l’achat que les autres matériaux plus populaires, c’est sur le long terme que le biosourcé démontre sa rentabilité !

Graphique du coût des produits isolants pour R=5m².K/W en € HT/m² (valeur août 2014)

De plus, l’accroissement de la demande en matériaux biosourcés tend à faire baisser leur coût.

Dans le cadre d’une rénovation performante, les coûts des matériaux sont rentabilisés par les gains énergétiques et la baisse drastique des factures de chauffage.

Sur certains territoires, les propriétaires qui souhaitent rénover en biosourcé peuvent obtenir des aides et des bonus financiers. Regardons ensemble quelles sont ces aides !

 

Les aides financières pour rénover en biosourcé

De nombreuses aides financières peuvent être mobilisées dans le cadre d'un projet de rénovation énergétique. Certaines encouragent le recours aux matériaux biosourcés.

Les aides pour rénover en biosourcé. Femme qui met des pièces dans un cochon-tirelire.

Quelles sont les aides pour rénover en biosourcé ?

Pour financer votre rénovation biosourcée, vous pouvez, en fonction de votre lieu d’habitation, accéder à des aides locales.

 

À titre d’exemple, si vous habitez dans la Drôme, sur le territoire Biovallée, vous pouvez avoir accès à un “bonus matériaux biosourcés et recyclés” de 1000€ (rénovation performante).

L’ensemble de l’isolation mis en œuvre lors de la rénovation du bâtiment devra être effectuée à base de l’un des matériaux suivants :

  • Ouate de cellulose, laine et fibre de bois, laine de chanvre, laine de lin, laine fabriquée à partir de fibres textiles recyclées, laine de mouton, liège expansé, brique ou béton de chaux/chanvre.
  • La paille peut être mise en œuvre par un professionnel formé aux règles professionnelles éditées par le réseau français de la construction paille (RFCP).

 

Autre exemple : si vous habitez dans la Métropole de Lyon et que vous souhaitez rénover en biosourcé, la métropole accorde un “Bonus Éco Rénov”. Si vous choisissez de réaliser une rénovation performante biosourcée, les bonus sont cumulables ! Vous pouvez en savoir plus ici, sur le site de l’ALEC Lyon.

 

N’hésitez pas à consulter le conseiller France Renov de votre territoire pour savoir quelles sont les aides locales auxquelles vous pouvez avoir droit pour rénover en biosourcé.

 

Les aides accessibles sont tournées vers des objectifs de performance de rénovation plutôt que vers le biosourcé. Ce qui compte, ce sont les résultats énergétiques de votre rénovation. Chez Dorémi, c’est justement la rénovation performante qu’on vous recommande ! Découvrez juste en dessous, quelles sont les aides pour rénover performant (et pourquoi pas, rénover en biosourcé en même temps) !

 

Les aides à la rénovation performante

Vous pouvez bénéficier d’aides financières pour votre projet de rénovation performante. Dans la librairie de l’ADEME, retrouvez le guide 2022 des aides existantes pour la France métropolitaine, leurs conditions d'attribution, les cumuls possibles et les matériels éligibles pour 2022.

Parmi les aides disponibles, vous pouvez demander :

  • Ma Prime Renov’ (aides poste par poste ou en réno complète)
  • Ma Prime Renov’ Sérénité (anciennement Habiter Mieux Sérénité de l’ANAH)
  • Les certificats d’économies d'énergie
  • Les aides locales, régionales et départementales

 

Chez Dorémi, nous vous aidons à optimiser votre plan de financement dans le cadre de la rénovation performante de votre maison. Nos conseillers en rénovation performante peuvent vous apporter toutes les informations nécessaires au montage financier de votre projet. Vous pouvez compléter ce formulaire et prendre rendez-vous en ligne pour être recontacté par l’un de nos conseillers. Vous pouvez également prendre contact avec votre collectivité territoriale ou les conseillers France Rénov’ pour entreprendre les démarches de demande d’aides financières.  Rénover en biosourcé est parfaitement compatible avec la rénovation performante.

Quelle performance énergétique pour une maison biosourcée ?

Il est légitime de s’interroger sur la performance énergétique des matériaux que l’on choisit lors de la rénovation de la maison. Dans le cadre d’une rénovation performante réalisée en une seule fois, la performance énergétique de la maison est très élevée. C’est aussi la seule façon de rénover qui permet d'atteindre une maison de niveau BBC. Si vous souhaitez en savoir plus, les artisans et les experts Dorémi peuvent répondre à vos questions sur les rénovations performantes avec des matériaux biosourcés.

 

La performance énergétique de la maison est-elle comparable avec celle des isolants non biosourcés ?

Oui, les isolants biosourcés sont performants et peuvent être équivalents aux isolants minéraux ou issus de la pétrochimie ! Dans d’autres cas, pour obtenir la même performance et résistance thermiques, il s’agit de rajouter plusieurs centimètres de couche d’isolant.

La résistance thermique (R) est le paramètre utilisé pour définir la performance d’un isolant (unité : [m2.K/W]). Elle dépend de l'épaisseur d’isolant et de sa caractéristique thermique. C’est l’information que vous trouverez sur les fiches techniques de votre isolant. Plus la résistance thermique est élevée, plus le produit que vous achetez va protéger votre logement du froid lorsque la pose est bien réalisée. Pour augmenter la résistance thermique d’une parois, les couches d’isolant peuvent être superposées. La résistance thermique totale est la somme des résistances de chaque panneau d’isolant.

Pour les isolants en vrac, l’information notée sur la fiche technique est la conductivité thermique (λ). La résistance thermique pourra être calculée à partir de cette donnée en divisant l’épaisseur d’isolant soufflée (e, en mètres) par sa conductivité thermique (λ). Pour comparer des matériaux :  plus la conductivité thermique d'un isolant est faible, plus cet isolant est performant.

Pour rénover en biosourcé, il faut choisir des isolants avec une résistance thermique (R) élevée !

 

Rénover en biosourcé : où trouver les bons artisans ?

Pour obtenir les aides financières nécessaires à votre projet de rénovation, le recours à un professionnel Reconnu Garant de l’Environnement (RGE) est impératif.

Artisans Dorémi qui rénovent une maison

Chez Dorémi, nous formons des groupements d’artisans qualifiés à la rénovation performante. Rénover en biosourcé est donc une possibilité si vous souhaitez entrer dans une démarche écologique pour réaliser vos travaux.

Envie de rénover votre maison de façon complète et performante avec des matériaux biosourcés ? Prenez rendez-vous avec les experts de Dorémi pour établir votre projet de rénovation.

 

Un exemple de rénovation performante avec des matériaux biosourcés

Maison rénovée de façon performante par un groupement d’artisans Dorémi en région Centre-Val de Loire

Maison en moellons calcaire de 1900.

La maison est de 110 m2. Elle a été rénovée en 2019 dans le Loir-et-Cher (41).

Pour isoler les murs, les propriétaires ont fait le choix d’utiliser de la laine de bois en isolant par l’extérieur. Pour l’isolation des murs par l’intérieur, ils ont choisi le matériau “biofib trio” fabriqué en Vendée, un mélange de chanvre, de coton et de lin d’une épaisseur de 18 cm avec une résistance thermique de 4,6 m2.K/W. La toiture était auparavant isolée avec de la laine de verre en mauvais état. Dans le faux plafond, les artisans Dorémi ont soufflé de la ouate de cellulose. Dans les rampants, l’isolation a été faite avec de la fibre végétale de 40 cm d’épaisseur pour une résistance thermique de 10,2 m2.K/W.

La facture de chauffage de ces propriétaires est passée de 255 € par mois à 55 € par mois !

Ici, vous trouverez le détail de la rénovation de cette maison ainsi que le plan de financement et les aides obtenues par les propriétaires !

Maison en cours de rénovation performante Dorémi en région Centre-Val de Loire

Cette maison, en Centre-Val de Loire, est en cours de rénovation avec des artisans Dorémi. L’isolation par l’intérieur est faite en laine de bois (160 mm d’épaisseur et une résistance thermique de 4,5 m2.K/W).

Les combles perdus sont isolés grâce à de la ouate de cellulose soufflée. Une autre partie des combles perdues est traitée en laine de bois avec frein vapeur !

Pour rénover en biosourcé et entrer dans une démarche 100 % éco-responsable, les propriétaires ont fait le choix de poser des menuiseries en bois.

 

Rénover en biosourcé avec Dorémi, c’est possible ! Faire une rénovation performante est le seul moyen d’obtenir un niveau BBC de rénovation énergétique. Avec les artisans formés à la méthode Dorémi, vous pouvez choisir les matériaux biosourcés pour votre maison, et ainsi améliorer encore votre impact environnemental. Les conseillers Dorémi sont là pour vous aider à concevoir votre projet de rénovation performante. Rendez-vous dans notre rubrique contact !

Contactez Dorémi !


Articles Similaires