1 août 2022

Quel prêt travaux choisir pour le financement de la rénovation énergétique de son logement ?

Photo d'un artisan listant les travaux énergétique à réaliser dans le cadre d'une rénovation performante

Vous êtes à la recherche d’un prêt travaux pour la rénovation énergétique de votre logement mais ne savez pas qui solliciter et par où commencer ? Changement du système de chauffage, isolation par l’intérieur ou par l’extérieur, ventilation double-flux, menuiseries, combles perdues… Les artisans RGE que vous avez sélectionné vous ont présenté leurs devis et l’instruction de vos dossiers d’aides a bien avancé. Malgré tout, il reste une problématique de taille ! Le budget. 

 

3.000 € ? 5.000 € ? 20.000 € ou plus ? Vous avez épluché et mobilisé toutes les aides d’État, locales ou régionales disponibles mais rien à faire, le reste à charge est encore important.  Dorémi vous propose un tour d’horizon des prêts travaux disponibles en France et de leurs spécificités. Pour un choix éclairé, et un budget bouclé.

💡 Notre conseil : si vous êtes pressé, découvrez les informations essentielles de cet article grâce à notre infographie en bas de page. Sinon, bonne lecture !

 

L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ), un prêt travaux économe et accessible

Le prêt travaux d’amélioration : le plus solidaire

Le prêt avance rénovation : l’alternative au prêt classique

Le prêt bancaire traditionnel : coûteux et inadapté ?

Les prêts travaux qui gagnent à être connus

 

L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ), un prêt travaux économe et accessible

 

L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ), c’est LE prêt travaux numéro 1 a mobiliser quand on se lance dans la rénovation énergétique de son logement. Un emprunt jusqu’à 50.000€ sur 20 ans pour une rénovation énergétique performante (depuis le 1er janvier 2022) et cumulable avec votre dossier MaPrimeRenov’. 

 

Un prêt travaux à taux zéro sous convention avec l’État

Pas besoin de négocier pendant des heures avec son banquier ! L’éco-PTZ, c’est très simple, le taux est le même pour tous : à savoir, 0%. Mobilisable uniquement pour la réalisation de vos travaux énergétiques, et ce jusqu’au 31 décembre 2023, il vous suffit de vous rendre dans l’une des banques signataires d’une convention avec l’État (par exemple la Banque Populaire, Caisse d’Épargne, BNP Paribas, Crédit Agricole, La Banque Postale…) et d’en faire la demande. 

 

L’Éco-PTZ est un prêt travaux économe et accessible, en constante évolution pour favoriser la rénovation énergétique performante. Attention tout de même à vérifier que vos artisans soient bien labélisés RGE (reconnus garants de l’environnement), c’est une condition sine qua none  pour l’obtention de votre crédit. Dorémi vous donne ses conseils pour vous aider à trouver un artisan de confiance.

 

🔎 Nouveauté : depuis le 1er juillet 2022, seule la notification d’attribution de MaPrimeRenov’ sera demandée par la banque choisie pour se voir proposer un éco-PTZ. Les formalités administratives ont donc été allégées pour une meilleure accessibilité. 

Photo de la réalisation d’un audit énergétique pour obtenir un Éco-PTZ

Des conditions d’attribution larges pour les propriétaires

Les conditions d'attributions de l’éco-prêt à taux zéro sont très simples : 

  • pas de conditions de ressources
  • tous les particuliers peuvent souscrire un éco-PTZ sous réserve d’être propriétaire d’une résidence principale et de réaliser des travaux énergétiques (maison ou appartement)
  • possibilité de compléter ce prêt travaux à taux zéro par un “éco-PTZ copropriété” sur les parties communes d’un immeuble

 

Quels sont les travaux éligibles à un Éco-PTZ ?

  • l’isolation thermique (toitures, murs qui donnent sur l’extérieur , plancher bas),
  • le remplacement des  des parois vitrées et portes donnant sur l’extérieur,
  • l’installation ou remplacement d’un système  de chauffage et/ou ECS (eau chaude sanitaire),
  • l’installation d’un chauffage et/ou ECS utilisant une source d’énergie renouvelable

Attention, ces postes de travaux sont éligibles dans la limite d’un montant maximum d’emprunt de 30.000€ sur 15 ans. 

 

⚠️ Pour obtenir le montant maximum de l’éco-PTZ, à savoir 50.000€,  il faut que vos travaux entrent dans le cadre d’une rénovation performante, avec un audit énergétique obligatoire réalisé par un professionnel RGE et permettent d’obtenir : un gain énergétique d’au moins 35% par rapport à la situation avant travaux et/ou une consommation conventionnelle annuelle inférieure à 331 kWh/m² en énergie primaire.

Tableau recapitulatif des montants de l'éco-PTZ

Pour découvrir l’ensemble des établissements bancaires affiliés à ce type de prêt travaux, RDV sur le site de la société des gestion des financements et de la garantie de l’accession sociale à la propriété.

 

Quel montant et durée maximum pour un Éco-PTZ ? 

Le montant maximum d’emprunt est de 50.000€ sur une durée de 20 ans pour le financement à taux zéro de vos travaux de rénovation énergétique performants, ou encore 30.000€ sur 15 ans pour 3 postes de travaux.

 

💡 Bon à savoir : comment obtenir un prêt travaux ? Dans le cadre d’un éco-PTZ, il vous suffit de vous présenter à votre banque avec la notification de prise en charge de votre dossier MaPrimeRenov’. Si vous n’êtes pas éligible à MaprimeRenov’ ou n’avez pas souhaité mobiliser cette aide de l’État, il vous suffit de présenter à votre conseiller bancaire la liste de travaux que vous souhaitez réaliser et vos devis détaillés pour déposer votre dossier. 

 

Vous souhaitez être aidé dans vos démarches pour la rénovation performante de votre logement ?

Remplissez notre formulaire de contact et échangez avec l’un de nos conseillers.

 

Le prêt travaux d’amélioration : le plus solidaire 

Le prêt travaux amélioration est accordé par Action Logement sous conditions de ressources. Il peut s'avérer être une aide précieuse pour les foyers les plus modestes dans le cadre du financement des  travaux de rénovation énergétique d’une résidence principale. 

 

Un taux préférentiel pour les plus modestes

Si vous êtes salarié ou pré-retraité d’une entreprise du secteur privé (hors agricole) d’au moins 10 salariés, propriétaire occupant de votre résidence principale et que votre revenu fiscal ne dépasse pas les plafonds de ressources en vigueur, alors bonne nouvelle ! Vous êtes éligible au prêt travaux amélioration.

Un prêt travaux jusqu’à 30.000 €

  • montant plafonné à 30.000 €, remboursable sur 20 ans maximum
  • un taux riquiqui à 1% maximum (indexé sur celui du Livret A en vigueur au 31 décembre de l’année N-1). 

Les travaux éligibles sont les mêmes que ceux qui donnent accès à un éco-PTZ (voir plus haut).

 

💡Bon à savoir : pour permettre au plus grand nombre de bénéficier de ce prêt travaux d’amélioration, une certaine “souplesse” est accordée. En effet, 20% des bénéficiaires admis dépassent le revenu fiscal de référence règlementaire. N’hésitez pas à tenter votre  chance, on ne sait jamais ! 

 

Photos de 3 postes de travaux de rénovation performante Dorémi

Le prêt avance rénovation : l’alternative au prêt classique 

Accordé en échange d’une hypothèque sur le bien immobilier (maison ou appartement), le prêt avance rénovation (ou prêt avance mutation), permet de financer le reste à charge non couvert par les aides et/ou un éco-PTZ par exemple. Il est donc de mise pour les propriétaires les plus modestes qui se voient refuser un emprunt bancaire classique pour des raisons d’âge, de maladie… 

 

Un prêt hypothécaire pour les plus modestes

Proposé par seulement 3 banques à ce jour (La Banque Postale, Crédit Mutuel, CIC), son fonctionnement est différent d’un prêt travaux classique et son taux est fixé à 2%. 

L’emprunteur ne paie pas de mensualités mais procède à un remboursement en 1 fois lors des évènements suivants : 

  • vente du bien 
  • succession / donation 
  • décès du propriétaire

Les travaux pouvant bénéficier d'un financement par prêt avance rénovation sont les mêmes que ceux éligibles à un éco-PTZ.

 

💡 Bon à savoir : les intérêts peuvent faire l’objet d’un remboursement périodique ou être versés au moment de la vente ou lors de la succession. Se renseigner auprès d’un conseiller France Renov’ pour connaître toutes les modalités de prêt travaux.

 

Le prêt bancaire traditionnel : coûteux et inadapté ? 

Si vous avez épuisé toutes les possibilités d’aides, tous les prêts travaux (Éco-PTZ, prêt avance rénovation, prêt travaux d’amélioration etc..) mais que votre budget est toujours très serré et que non, il n’y a pas d’héritage attendu d’un grand oncle en Amérique, l'une des  alternatives pourrait être le prêt travaux affecté. Mais gare aux taux d'intérêts élevés…

 

Quels taux d’intérêts pour un prêt travaux affecté ? 

La tendance est malheureusement plutôt à la hausse. Les coûts de financement des banques augmentent donc les taux d'intérêt montent en flèche eux aussi. Actuellement, les taux varient entre 2% et 6% en fonction des sommes empruntées et du nombre de mois ou années de remboursement du crédit. 

 

Un prêt inadapté à la rénovation performante globale ? 

La rénovation performante selon Dorémi, c’est faire réaliser en une seule fois les 6 postes de travaux liés à l’enveloppe et aux systèmes (chauffage, ECS et ventilation) de votre logement. Pour un coût moyen de travaux situé entre 550€ et 800€/m2 (en fonction du logement, des travaux réalisés et de la zone géographique), les gains énergétiques permettent de réaliser des économies importantes. Le traitement des interfaces, l’absence de ponts thermiques après rénovation et la bonne gestion de la migration de vapeur sont la garantie d’une division par 4 à 8 des factures de chauffage. 

Vidéo du parcours d'un propriétaire dans le cadre d'une rénovation performante Dorémi

L'intérêt principal de la rénovation performante, vous l’aurez compris, est donc de réaliser de belles économies sur les factures de chauffage, et ainsi, de créer un levier d’équilibre en trésorerie. Ce que vous gagnez sur vos factures est réinvesti pour le financement de vos travaux, sur une durée de 20 ans maximum (pour un Éco-PTZ). 

 

Illustration d'un plan de financement avec un prêt travaux et consommation de chauffage

Avoir recours à un prêt travaux affecté à un taux d'intérêt élevé (entre 2% et 6% à minima) pourrait donc être contre productif. Il convient donc de signer avec votre banque ce genre d’emprunt en tout dernier recours et pour des petits montants, vite remboursés.

 

👉 Dorémi a répertorié pour vous toutes les aides existantes dans un guide complet des aides à la rénovation.

Les prêts travaux qui gagnent à être connus

Le prêt d’accession social (PAS), un prêt immobilier sous conditions de revenus 

 

À destination des revenus les plus modestes, ce prêt travaux est mobilisable pour réaliser des économies d’énergie. Ultra flexible, la durée de remboursement du Prêt d’Accession Social peut aller de 5 à 30 ans (voire même allongée jusqu’à 35 ans sous conditions strictes). Il est cumulable avec un apport personnel, un éco-PTZ, un prêt Action Logement ou un prêt épargne logement. 

Son taux peut-être fixe ou variable, là encore, cela dépendra de ce qu’aura pu vous proposer les établissements bancaires que vous aurez sollicité. Pensez ainsi à bien vous renseigner auprès de différents organismes financiers pour comparer les offres et accepter la plus en adéquation avec vos besoins et votre situation financière !

 

💡 Bon à savoir : dans le cadre du financement de travaux de rénovation énergétique, ceux-ci doivent obligatoirement être achevés avant la fin du délai de remboursement de l’emprunt.

 

Photo d'un artisan RGE qui liste les travaux pour un prêt travaux

Le prêt à l’amélioration de l’habitat (PAH)

Ce mini prêt travaux proposé par la CAF (Caisse Allocation Familiale) est accessible uniquement aux propriétaires ou locataires bénéficiant d’une allocation, et qui ont à minima 1 enfant à charge

Débloquable pour des travaux de rénovation énergétique uniquement (exit donc les travaux de peinture ou d'embellissement), le prêt à l’amélioration de l’habitat peut couvrir jusqu’à 80% du montant total des travaux dans la limite de 7 500 € et est remboursable sur 78 mois maximum. 

Versé en 2 fois (à l’obtention du crédit sur présentation des devis, puis la seconde moitié le mois suivant la fin des travaux, sur présentation des factures), le remboursement doit obligatoirement débuter dans les 6 mois de l’attribution du prêt. Son taux est fixé à 1% (hors assurance). 


Le prêt développement durable

Si vous souhaitez réaliser des travaux de rénovation énergétique dans votre logement (résidence principale ou secondaire), sur les mêmes postes de travaux éligibles à MaPrimeRenov’, alors le prêt développement durable est peut-être fait pour vous.

En revanche, notez bien que le taux, la durée et l’appellation commerciale de ce prêt travaux sont laissés à la libre appréciation des établissements bancaires. La Banque Postale, le Crédit Mutuel ou BNP Paris ne vous proposeront donc pas nécessairement le même taux, ni les mêmes conditions. Renseignez-vous bien et faites jouer la concurrence pour obtenir la meilleure offre de prêt !

Tableau récapitulatif des différents prêts travaux à la rénovation énergétique

Comme la majorité des propriétaires, votre projet de rénovation énergétique dépend en grande partie des aides de l’État (ou locales et régionales) et d’un prêt travaux pour financer le reste à charge. 

Oser vous donner les moyens de réellement gagner du pouvoir d’achat et de diviser vos factures de chauffage par 4 à 8, c’est un bon début ! Les crédits travaux n’ont maintenant plus de secrets pour vous, et vous avez toutes les clés en main pour choisir le prêt travaux le plus adapté à vos besoins. 

 

Parlez-nous de votre projet !


Articles Similaires