1 septembre 2021

Un détail technique trop souvent sous-estimé en rénovation : le coffre de volet roulant et l’ITE ?

None

Volet roulant et ITE

Ou comment bien intégrer un coffre de volet roulant lors de la réalisation d’une isolation thermique par l’extérieur ?

 

Limitation :

Cet article illustre uniquement l’intégration d’un coffre de volet roulant dans l’épaisseur d’une isolation thermique extérieure. Le cas d’une menuiserie avec coffre remplacée à l’identique avec une pose en applique intérieure (peu performante et inadaptée) ou le cas d’une pose sous linteau ne sont pas traités (forte réduction des apports lumineux et solaires).

 

Résumé du principe :

Il est indispensable de bien appréhender l’intégration de coffre de volet roulant (VR) lors de la réalisation d’une isolation thermique par l’extérieur (ITE). Les points suivants sont à prendre en compte :

  1. Intercaler un isolant entre le coffre de protection solaire et le mur existant d’une résistance thermique minimale de 1.0 m2.K/W soit 40mm en PSE ou 25mm avec un isolant plus performant de type PU (le pont thermique est limité, on dégrade le moins possible la performance de la menuiserie, on évite le risque de condensation, on limite l’impact sur la consommation de chauffage)

  2. Prendre en compte l’emprise du coffre de volet roulant et choisir la bonne protection solaire (Coffre visible ou non visible ? Esthétisme ? Choix du client ? sont des questions à se poser). Il est intéressant de pouvoir adapter la protection solaire à la dimension de la menuiserie extérieure afin d’optimiser la section du coffre (ex. protection solaire de type coffre de VR pour des menuiseries de faible hauteur et de type BSO/Store tissus pour des menuiseries de grande hauteur). Une autre alternative est d’adapter l’épaisseur totale de l’ITE à celle de la section du coffre de VR (adaptation façade par façade possible).

 

Chaque artisan dans son corps de métier est concerné mais un dialogue précis et constructif devra être engagé entre le lot Menuiserie et le lot Isolation Extérieure. Un groupement d’artisans est capable de livrer une rénovation complète et performante sans créer de pathologie supplémentaire en prenant en compte les détails qui font la différence. L’impact d’un pont thermique important n’est pas le même sur une passoire énergétique ou sur un logement énergétiquement très performant (tel que Dorémi le propose).

 

 
Sommaire :
  1. Impact sur la performance du projet
  2. Importance du pont thermique
  3. Risque de condensation
  4. Dépenses du client
  5. Consommation de chauffage
  6. Prendre en compte l'emprise du coffre de volet roulant

Impact sur la performance énergétique du projet

La pose d’un coffre de volet roulant dans l’épaisseur de l’isolant se fait très souvent directement contre le mur. Les conséquences négatives sont nombreuses et la manière d’y remédier est détaillée ci-après.

 

La pose d’une menuiserie et de sa protection solaire lors de la réalisation d’une ITE est souvent complexe. Il est pourtant essentiel de se pencher sur les détails d’intégration sous peine d’aggraver la situation.

 

Ci-dessous l’illustration des déperditions de chaleur dans différents cas de figures :

  • aucune isolation entre le coffre et le mur,

  • présence d’une isolation de 40mm ou d’une résistance thermique minimale de 1,00 m2.K/W,

  • coffre déporté devant l’ITE.

Le pont thermique est-il important ?

Si on regarde les valeurs du pont thermique de ces différents cas de figures :

On remarque une grosse différence de valeur du pont thermique avec la présence d’un isolant entre le coffre et le mur (gain mini de 68%) ! C’est un point important à faire connaître au client et entre professionnels.

 

Il y a-t-il un risque de condensation ?

On remarque également qu’il y a un risque de condensation important lorsqu’il n’y a aucune isolation derrière le coffre. Ceci est dû au fait que le mur est non isolé avec des températures froides côté intérieur. La condensation va entraîner à terme l’apparition de moisissures sur les surfaces intérieures avec une qualité d’air dégradée. La rénovation, que l’on croyait complète et performante, se traduit en pathologies. AU SECOURS !!!

Le client va-t-il bien dépenser son argent ?

Lors d’une rénovation complète et performante, les lots menuiserie et isolation extérieure représentent une grande part de l’investissement à réaliser. Vais-je pouvoir dire à mon client qu’il en aura pour son argent ? Que le produit qu’il a aussi choisi pour ses performances, gardera toutes ses qualités thermiques une fois posée ? En d’autres termes, comment ne pas dégrader la performance du projet lors de la mise en œuvre des produits retenus ?

Il est essentiel d’avoir à l’esprit que lors d’une rénovation complète et performante, un lot mal traité peut entraîner une sous-performance de l’ensemble. C’est pour cela que certains détails insignifiants ou peu importants sur des passoires énergétiques prennent tout leur sens lorsque l’on parle de rénovation performante. Dans notre cas, imaginez que l’on présente au client de nouvelles menuiseries performantes (Uw = 1,4 W/m2.K). Suivant la façon dont on intègre le coffre de volet roulant, le pont thermique associé sera plus ou moins faible. Si on calculait le Uw équivalent de la menuiserie posée intégrant le pont thermique de mise en œuvre, allons-nous dégrader ses performances ?

 

Le tableau ci-dessous représente le calcul du Uw avec prise en compte des ponts thermiques de mise en œuvre.

 

Lorsqu’il n’y a aucune isolation entre le coffre et le mur, la performance de la menuiserie mise en œuvre est fortement dégradée. Afin de préserver les caractéristiques initiales de la menuiserie neuve, il est important que la mise en œuvre soit performante avec des ponts thermiques faibles.

 

Qu’en est-il de la consommation de chauffage ? 

Alors … ce fameux pont thermique ! A-t-il vraiment une incidence sur la consommation de chauffage ? Non, Oui, Peut-être, …. En fait… je n’en sais rien !! Voyons voir cela d’un peu plus prêt.

 

Et bien oui, si on n’intercale pas d’isolant entre le coffre de volet roulant et le mur, l’impact sur la consommation de chauffage peut s’avérer non négligeable (5 à 10% soit jusqu'à +429 kWh/an (maison de 110m2) et +50-70€/an pour quelques coffres mal isolés). De manière plus générale, il est important de faire attention à ces ponts thermiques (que dis-je, à ces autoroutes thermiques !!) car s’ils sont de forte valeur, l’impact n’est pas négligeable sur la performance globale. 

 

Prendre en compte l’emprise du coffre de volet roulant

Visible ? Non visible ? En saillie ? Section de coffre adaptée à l’épaisseur de l’ITE ? Comment bien choisir ?

Si on prend comme postulat de base que l’on doit rajouter au minimum 25mm (PU) à 40mm (PSE) d’isolation entre le coffre de VR et le mur existant, l'intégration du coffre selon sa section et l'épaisseur d'ITE, peut s'avérer délicate. Différents cas peuvent se présenter.

 

Opter pour une pose en saillie lorsque la section du coffre est plus importante que l’épaisseur de l’ITE. C’est le cas le plus simple à traiter. Le client acceptera-t-il l’esthétique ? Est-ce autorisé par le PLU ? Est-ce que le projet est dans un environnement protégé et donc soumis à l’avis de l’ABF ? Autant de questions qu’il faudra clairement aborder.

 

Opter pour une pose avec coffre visible mais dans le même plan que l’enduit de l’ITE. C’est un cas qui peut se présenter lorsque la section du coffre et de l’isolation entre le coffre et le mur existant ont la même épaisseur que l’ITE mis en œuvre. Les mêmes questions que le précédent cas peuvent se poser mais esthétiquement c’est plus acceptable et l’on peut jouer avec le contraste des couleurs.

 

Opter pour une pose avec coffre invisible. C’est un cas qui peut se présenter lorsque la section du coffre et de l’isolation entre le coffre et le mur existant est de plus faible épaisseur que l’ITE mise en œuvre. Suivant les fabricants, il sera conseillé de prévoir au minimum 25mm à 40mm d’isolant devant le coffre côté extérieur ou de prévoir une plaque de raccord ITE/coffre de plus faible épaisseur (évitant un risque de fissures d’enduit - cf. schéma détail ci-dessous applicable en coffre VR). L’ensemble peut vite représenter une forte épaisseur mais cette solution est la plus recherchée. Autre alternative : on peut également prévoir une épaisseur d’ITE plus importante que celle prévue afin de masquer le coffre de VR (cette règle peut s’appliquer façade par façade en fonction des protections solaires choisies).

Il est intéressant de pouvoir adapter la protection solaire selon la dimension de la menuiserie extérieure afin d’optimiser la section du coffre de protection solaire et donc l’épaisseur totale mise en œuvre !

 

Pour des hauteurs de menuiserie jusqu’à 1500mm, une section de coffre de 140mm est possible. Cette section de coffre est adaptée à une intégration efficace et non visible avec une épaisseur d’ITE de 180 à 200mm.

 

Pour des hauteurs de menuiserie courante au-delà de 1500mm, la section de coffre grimpe vite à 180/190mm rendant une intégration invisible plus compliquée car l’épaisseur totale dépasserait les 240/250mm. Dans ce cas, une alternative à ne pas écarter est l’utilisation de protection solaire ne demandant qu’une réservation de 140mm (de type BSO ou stores tissus). Cette section de coffre est adaptée à une intégration efficace et non visible avec une épaisseur d’ITE jusqu’à 180/200mm.

 

Le choix de coffre de VR pour des menuiseries de hauteur < 1500mm et le choix de coffre brise-soleil (BSO ou stores tissus) pour des menuiseries de hauteur > 1500mm est un compromis intéressant permettant une intégration non visible de la protection solaire.

 

Ci-dessous un tableau d’aide représentant les compatibilités de sections de coffres (140/165/180) par rapport à l’épaisseur d’isolation mise en œuvre et préconisée dans les différentes STR DOREMI suivant le type d’isolant utilisé.

 

En conclusion sur le couple VR et ITE

En tant que professionnels et avec tous les corps de métiers concernés (isolation, menuiseries et occultation, ventilation, et même les chauffagistes), vous avez des clefs pour faire les bons choix et livrer une rénovation performante avec ces détails qui font la différence.

 

Grâce aux progrès des fabricants, il existe également des produits de plus en plus performants et adaptés aux configurations des chantiers. N’hésitez pas à les consulter !

 

Grâce à vos conseils avisés, le client comprendra que la performance n’est pas simplement le fait de multiplier des épaisseurs d’isolation mais de bien traiter les détails tel que l’intégration d’un coffre de volet roulant dans une ITE afin de limiter le pont thermique. S’il n’est pas traité, des pathologies peuvent apparaître (condensation) avec une baisse de la performance énergétique et un investissement financier mal maîtrisé.

 

Dans tous les cas, pensez à adapter la protection solaire et à intégrer au minimum un isolant de résistance thermique minimale de 1.0 m2.K/W (40mm en PSE ou 25mm avec un isolant plus performant de type PU) entre le coffre et le mur existant.