26 octobre 2021

Scénario NégaWatt : Dorémi au front pour la rénovation des bâtiments

None

COMMUNIQUÉ DE PRESSE // 26 octobre 2021

Vincent Legrand directeur général de Dorémi Rénovation

Le scénario négaWatt de l'Association négaWatt, paru ce jour (le 5ème en 20 ans), propose d’axer les efforts concernant le bâti qui représente 40% des consommations d’énergie - et ce grâce à la rénovation performante. Lire la synthèse.

Le scénario met en avant la projection à l’horizon 2030 de plus de 100 000 artisans formés à la rénovation complète et performante des maisons individuelles et 270 000 emplois non délocalisables supplémentaires créés dans le secteur de la rénovation. Jusqu’à 2030, la priorité devra être donnée aux logements de classe F&G, qui pourraient ainsi voir leurs factures annuelles de chauffage diminuer en moyenne de 1500 € à 3000 € (aux prix actuels de l’énergie).

Selon Vincent Legrand, DG de l’entreprise sociale et solidaire Dorémi, entreprise issue de l’Institut négaWatt, qui propose un dispositif de rénovation énergétique performante : “ Le scénario négaWatt lance aujourd’hui une alerte forte : si nous attendons encore, il ne sera plus possible d’atteindre les objectifs français de performance du parc bâti à l’horizon 2030 et 2050; le dérèglement climatique et la précarité énergétique seraient alors les grands vainqueurs de notre attentisme.

Pourtant, nous savons comment procéder, Dorémi en est la preuve. Et le scénario négaWatt fixe des priorités fortes et claires : massifier la rénovation performante, en formant les professionnels, en simplifiant le financement de la rénovation, et en priorisant les bâtiments les plus consommateurs (au premier plan desquels les maisons de classes énergétiques F et G).

Le scénario négaWatt constitue pour Dorémi un chemin ambitieux et crédible tant pour l’entreprise que pour les ménages et les professionnels. Le parc bâti en sera plus sain, confortable et économe en énergie, avec des factures d’énergie réduites et une éradication de la précarité énergétique."

Afin que ces rénovations soient vertueuses pour l’environnement, le confort et les finances des ménages (même modestes et très modestes) mais également pour l’économie locale, elles reposent sur un partenariat de différents acteurs :

  • Des groupements d’artisans locaux, structurés et formés par Dorémi aux spécificités de la rénovation performante (coordination, techniques, plan de financement).
  • Des professionnels locaux formés par Dorémi qui aident les ménages sur l’ensemble de leur projet (collectivités, animateurs, Espaces Conseil FAIRE…).

→ Les professionnels sont formés et bénéficient de nouveaux prospects ; les ménages enregistrent une division de leur facture d’énergie de l’ordre de 4 à 8 ; les collectivités favorisent le développement de l’économie locale et luttent contre les difficultés et la précarité énergétique.

Pour plus d'informations, contactez notre service presse !


Articles Similaires