25 mars 2022

Artisan engagé dans la rénovation performante des maisons individuelles

Photo portrait d'Arthur Brac de la Perriere

Lyonnais pur souche, rien ne prédisposait Arthur Brac de la Perrière, 42 ans et papa de 4 enfants, à devenir un fervent défenseur de la rénovation performante. Aujourd’hui gérant de Metiista, “entreprise à mission” de la région lyonnaise spécialisée dans l’isolation thermique et l’aménagement d’intérieur, il a accepté de partager avec nous son parcours professionnel atypique et son cheminement vers les enjeux de la transition énergétique dans l’univers du bâtiment. Itinéraire d’un artisan engagé.

Portrait d’Arthur Brac de la Perrière, membre du réseau Dorémi et dirigeant de la société Metiista (69)
Portrait d’Arthur Brac de la Perrière, membre du réseau Dorémi et dirigeant de la société Metiista (69)

Un artisan engagé au parcours singulier 


De consultant dans la capitale à chef d’entreprise dans le bâtiment à Craponne (69), un parcours pas du tout linéaire, mais à l’image de notre artisan engagé du jour : surprenant !

Métro, boulot, dodo 

Après ses études à HEC Paris, Arthur Brac de la Perrière suit tout naturellement ce qui semble être pour lui un chemin tout tracé. Consultant pendant quelques années au sein d’une multinationale de la banque et de l’assurance, son quotidien n’a encore rien de celui d’un artisan engagé dans la transition énergétique. Entre deux powerpoint, Arthur reste curieux et sensible aux enjeux de l’écologie. Malgré des journées bien remplies, il lit et s’interroge sur les questions sociétales et environnementales inhérentes au monde actuel, avec l’intuition qu’il pourrait lui aussi donner plus de sens à son travail, lui aussi apporter sa pierre à l’édifice.

La société d’Arthur Brac de la Perrière, Metiista, est reconnue RGE (reconnue garante de l’environnement)

La goutte d’eau qui fait déborder le vase

Ou plutôt, le dégât des eaux qui fait chavirer le destin de ce futur artisan engagé dans la rénovation performante. “Malgré de nombreuses recherches et sollicitations, il m’ a été impossible de trouver un artisan". L’histoire se finit bien, et tout est rentré dans l’ordre en fin de compte, mais Arthur, qui s’ennuie dans son job, se dit qu’il est peut-être temps de prendre son destin en main, et d’enfin donner du sens à son travail. C’est le début d’une année de réflexion et de questionnement pour ce passionné de philosophie. “Je voulais être capable de faire les choses par moi-même, et de transmettre ce que j'aurais pu apprendre, alors je me suis dit que l’artisanat était parfait pour moi”.

Une reconversion qui fait sens

Arthur prend alors ses rêves et ses ambitions d’artisan engagé sous son bras, et laisse derrière lui ses présentations powerpoint. Il s'immerge quelque temps dans une entreprise de plâtrerie peinture comme ouvrier, en parallèle d’une formation chez Oïkos, y découvre qu’il est possible d’agir très concrètement sur l’impact qu’ont les bâtiments et les maisons individuelles sur l’environnement, notamment ces fameuses passoires énergétiques d’avant 1975. “On sait qu’il faut isoler les maisons et former les artisans à le faire bien” alors qu’à cela ne tienne, Arthur recommence tout à zéro et devient apprenti. Il suit une formation de plusieurs mois, de chantier en chantier, au métier de plaquiste. Dur dur, mais il est humble et plus heureux que jamais de son choix : “j’avais tout à apprendre, mais j'étais déterminé à aller au bout de mon projet”.

 

De fil en aiguille, Arthur se fait accompagner dans son projet de reprise d’entreprise, et s’investit énormément auprès de ses pairs : administrateur à la CAPEB, Président de l’ICRE BTP Rhône (l’Institut du créateur et repreneur d’entreprise du Rhône) et accompagnateur dans le Réseau Entreprendre du Rhône.

Photo d’un chantier de rénovation réalisé par Metiista sur la commune de Lyon

Découvrez également le parcours de Frédéric, artisan engagé dans la transition énergétique et membre du réseau Dorémi en région Centre-Val de Loire depuis 6 ans.

 

Artisan engagé et acteur de la transition écologique 

 

10 ans plus tard, Metiista, la société d'isolation thermique et d’aménagement intérieur d’Arthur a bien grandi. D’ailleurs, il n’est pas seul aux commandes. Metiista, est maintenant composée de 13 associés qui font de cette société à mission une aventure collective. Depuis sa reconversion, Arthur n’a qu’une idée en tête : être “acteur de la transition écologique”.

La rénovation performante, une question de bon sens

C’est via la CAPEB du Rhône qu’Arthur découvre le réseau de professionnels du bâtiment Dorémi et la rénovation performante. C’est un “perfect match”, le “love at first sight” comme le disent nos amis anglophones. C’est simple, la rénovation performante coche toutes les cases de ce qu’il venait chercher dans le bâtiment. “J’ai été enthousiaste dès le début, ça tombait sous le sens, c’était une évidence”. Dorémi ? Une entreprise de l’économie sociale et solidaire qui forme les artisans à la rénovation performante en groupement. L’objectif ? Rénover ces fameuses passoires thermiques de classe F ou G en une seule étape de travaux coordonnés et les transformer en maison BBC compatible : isolation de la toiture, changement des menuiseries, isolation du plancher bas, optimisation du système de chauffage et installation d’une ventilation double-flux. La rénovation performante, c’est l’opposé de la rénovation par petits bouts de travaux, qui s’avère au final plus longue et plus coûteuse, pour des résultats pas toujours maîtrisés ni efficaces.

 

Découvrez l’une des rénovations performantes du groupement d’Arthur et les gains énergétiques réalisés par ces propriétaires grâce à l’ensemble des travaux effectués.

Un collectif de professionnels au service de rénovations durables et performantes

Arthur a voulu tout de suite créer son groupement d'artisans engagés sur le secteur de l’Ouest Lyonnais et se former à la rénovation performante avec eux. Quelques coups de fils plus tard, il réussit à convaincre 4 de ses collègues. Le rejoignent dans l’aventure un spécialiste de l’isolation, un menuisier, un plombier chauffagiste et un électricien ventiliste. Deux jours de formation en salle avec un formateur expert Dorémi, puis une formation sur chantier réel viennent parfaire les connaissances de ces pros et leur apporter une méthodologie novatrice, les Solutions Techniques de Rénovation : “les projets de rénovation performante sont plus exigeants que la moyenne, mais ils sont gratifiants puissance mille. On se pose les bonnes questions pour aller chercher le maximum de performance. C’est la force du collectif au service de la transition écologique”.

Les matériaux bio sourcés, très importants pour Arthur en tant qu’artisan engagé

Bientôt 6 ans qu’Arthur, artisan engagé, et son groupement de l’Ouest Lyonnais rénovent performant. “Nous ne sommes pas encore au volume de rénovations espéré, mais plutôt en rythme de croisière de 4 à 5 rénovations performantes par an sur notre secteur. Nous ne désespérons pas de voir les mentalités évoluer et la rénovation performante devenir la norme”. Son souhait le plus cher ? “Faire le bilan, dans 5 ans, et me dire que oui, mon engagement dans la rénovation performante a été utile tant au niveau sociétal qu’environnemental” !

 

Vous souhaitez vous lancer d’un projet de rénovation performante de votre maison ? Vous êtes artisan et souhaitez en savoir plus sur notre formation ?

Prenez directement un RDV téléphonique avec l’un de nos conseillers en rénovation performante.


Articles Similaires

img-jai-recrute-deux-cdi-depuis-que-je-travaille-en-groupement-dartisans-avec-doremi

J’ai recruté deux CDI depuis que je travaille en groupement d’artisans avec Dorémi

Franck Bessonnier, 53 ans, dirige la société BFAI plâtrerie isolation qu’il a créé en 2006 près de Blois dans le Loir-et-Cher (41). Aujourd’hui, il est entouré de 7 salariés, dont deux recrutés récemment, et un apprenti. Ils interviennent en grande majorité chez des particuliers pour des travaux de plâtrerie, d’isolation et de menuiserie intérieure. Dans cette interview, Franck revient sur son engagement auprès de Dorémi, et sur ce que le travail en groupement d’artisans a apporté au développement de son activité.