8 juillet 2021

Comment bien vieillir chez soi ?

Bienvenue sur le blog de la rénovation performante ! Si vous vous posez des questions, vous y trouverez peut-être votre bonheur, au détour d'un article, d'un schéma, d'une photo. Bonne visite !

None

Améliorer et prolonger le maintien à domicile des personnes âgées est devenu depuis quelques années un enjeu important. Aujourd’hui, la France compte près de 4 millions de seniors dépendants et face au manque de structures d’accueil pour les personnes âgées et pour faire face à leurs envies de demeurer chez elles, de nombreuses solutions pratiques voient le jour pour répondre à ces besoins.

Vieillir le plus longtemps chez soi

Pour maintenir des liens sociaux forts (voisinage et commerçants notamment), mais également pour des questions de confort, la question de bien vieillir chez soi se pose de plus en plus.
En effet, de très nombreuses personnes âgées, ainsi que leurs enfants, font le vœu de rester le plus longtemps chez elles autant que possible.

Entre les souvenirs et les habitudes prises depuis plusieurs années, il s’avère toujours difficile, moralement surtout, de quitter sa maison ou son appartement.

Face à ce constat, des solutions pratiques existent et cela passe inévitablement par un réaménagement et une adaptation de l’habitat au mode de vie du senior en fonction de ses capacités et de ses besoins.

Des idées de réaménagement de l’habitat du senior

Pour que la personne âgée se sente bien chez elle, pour qu’elle puisse continuer à vivre en toute sécurité, il importe de transformer l’intérieur, mais aussi l’extérieur de son logement. Voici quelques idées pour aider au maintien à domicile de nos aînés chez eux.

 

Pour l’éclairage

Un éclairage de qualité et surtout constant est indispensable. Un mauvais éclairage est souvent la source d’une chute.

© Andrea Piacquadio - Pexels

C’est pourquoi il convient de multiplier les points lumineux pour que la lumière soit suffisante, quelle que soit l’heure du jour.

Il existe aussi des détecteurs de mouvements qui vont déclencher un éclairage ou encore des interrupteurs à LED intégrées pour être visibles même dans le noir.

 

Pour les déplacements

La question du déplacement est aussi essentielle dans l’habitat d’une personne âgée.
Cette dernière doit pouvoir se mouvoir sans danger, sans risque de faire tomber quelque chose, sans craindre de tomber elle-même.
En limitant les obstacles et en aidant au déplacement, on permet à la personne âgée de se déplacer comme elle l’entend.

Il est possible d’effectuer quelques modifications ou d’installer des équipements spécialisés allant dans ce sens :

  • Remplacer sa baignoire par une douche senior (ou douche à l’italienne sécurisée) : elle permet aux personnes âgées de prévenir les risques de chutes au moment de la toilette.
  • Installer un monte-escalier : il s’agit de l’équipement idéal pour conserver son autonomie dans le cas d’une maison à étage.
  • Changer le revêtement de sol : évitez les tapis, le carrelage ou encore le parquet qui sont souvent à l’origine d’accidents. Préférez un revêtement fixé au sol avec des dispositifs antidérapants ou encore de la moquette si la personne n’est pas allergique aux acariens.
  • Réduire la présence des câbles : il est très facile de se prendre les pieds dans un câble qui traîne. Rangez-les bien ou fixez-les pour que les fils ne se retrouvent pas en plein milieu du passage.
  • Installer des barres d’appui : disposées dans des endroits stratégiques comme les WC, la salle de bain, la cuisine, les escaliers, la cave, ces barres permettent de s’appuyer pour monter les escaliers ou simplement pour se relever suite à une chute.

L’utilisation de la domotique

Avec la domotique, il existe de nombreuses solutions faciles à mettre en place pour booster le confort et la sécurité des personnes âgées chez elles.
La domotique reposant sur le principe de l’automatisation de l’habitat, cela permet au senior de demeurer chez lui, même s’il est en perte d’autonomie.

Avec la domotique, il est possible, d’une simple commande — vocale ou tactile — de motoriser les volets et de commander leur fermeture et ouverture.
C’est aussi une occasion, une fois de plus, d’automatiser l’éclairage dans certaines pièces de l’habitat.

Ensuite, il y a la question de la température. Une personne âgée est plus fragile et a besoin d’une température qui ne varie pas beaucoup.
Avec un thermostat programmable, le senior gère automatiquement la température ambiante.

La domotique sert aussi à sécuriser l’habitat grâce à la centralisation d’un système d’alarme.

© CDC - Unsplash

Rénovation énergétique pour compenser une baisse de revenus

Quand on a plus de 60 ou 70 ans, il arrive qu’au moment de la retraite, la perte de revenus représente jusqu’à 20, voire 30 %.
Pour rester chez soi tout en maintenant un confort de vie, et surtout en maîtrisant les dépenses d’énergie, pourquoi ne pas rénover le système de chauffage ou de production d’électricité ?

En installant des panneaux photovoltaïques, il est possible de revendre le surplus d’électricité.

Avec le dispositif Ma PrimeRénov, la rénovation énergétique pour les seniors est tout à fait accessible. Ce dispositif remplace l’ancien CITE qui est un crédit d’impôt pour la transition énergétique.
Les travaux, avec cette prime, concernent l’installation d’une nouvelle chaudière à haute performance énergétique, un nouvel équipement de chauffage, un équipement de fourniture d’eau chaude ou encore la pose d’une pompe à chaleur.

Source